samedi 24 novembre 2018

Du 1er Novembre au 4 Novembre - Week-End Randonnée en Provence

Participants: Michèle, Claire, Guillaume, Héléne, Ange, Alain 1, Florence, Philippe, Bernard et Catherine et Dieter

Jeudi 1er Novembre:
les conditions météo annoncées pour la journée s'avérant très mauvaise, la boucle prévue du coté de la Sainte Baume se transforme en une ballade digestive au dessus de Cassis..

samedi 27 octobre 2018

Vendredi 26 octobre 2018 : Pic du Clocher. (2473m) 1350m de dénivelé


4 Participants: Hélène, Ange, Alain, Patricia

Les vacances scolaires donnant des occupations à beaucoup, nous ne sommes que quatre à partir du parking de covoiturage à 8h30, avec un très beau ciel.
Il faut en profiter car la météo est annoncée très mauvaise pour les jours prochains qui seront jours de fête pour la végétation.
Ange gare sa voiture à l'entrée de l'ancien village des Florins. Petite pause culture à la petite et mignonne chapelle bien rénovée dans laquelle l'histoire du village est affichée.

Dimanche 21 Octobre - Tête de Louis XVI - 1100 m de D+


Participants: Sabine, Catherine, Anita, Héléne, Jeanine, Michèle, Florence, Bernard, Alain2 , Ange, Patrick, Yann, Philippe et Guillaume

Grand beau pour notre randonnée dominicale dont le départ se fait du Hameau des Clots au dessus de Méolans.



Un beau et ancestral sentier agrémenté de murs de soutènement en pierres sèches nous monte à belle cabane restaurée de Roche Juan. Au loin le lac de Serre Ponçon se dévoile au fur et à mesure .

Dimanche 14 Octobre - Entre Devoluy et Buech, randonnée des 4 cols (1200 m de D+)

Participants: Sabine, Martine, Claire, Nathalie, Christine, Anita, Valérie,  Michèle, Michel, Arnaud, Bernard, Yann, Alain 2, Jeff, Guillaume

Départ matinal de la Cluse avec pour objectif la pointe de Garnesier. La météo a changé.. Nuages et vent sont au rendez vous...

Nous empruntons le GR14 puis une sente jusqu'au Col de Plate Contier.. Un fort vent nous accueille et laisse présager des conditions délicates sur la crête menant à la Tête de Garnesier..

Samedi 13 Octobre 2018 - Randonnée au Pic de Gleize et Chaudun ( 960 m de D+)


Participants : Anita, Valérie, Martine, Michèle, Alain2, Yann, Guillaume

En prélude à notre rassemblement du soir au gîte de l'Ivraie à la Cluse et pendant que les grimpeurs sous la houlette de Sab & Jeff découvrent la paroi école de la Roche des Arnauds, les randonneurs se retrouvent au Col de Gleize.

Météo encore une fois très agréable.

dimanche 7 octobre 2018

Dimanche 30 Septembre - Lac de la Dent et Crête de la Dent


Participants: Michèle, Nathalie, Catherine, Anita, Claire, Florence, Martine, Alain 2, Vincent, Guillaume, Philippe, Michel.

Parcours inédit ce jour, pour rejoindre le Col des Tourettes au départ du gite des Charançons.

L'ambiance est automnale et très vite des nuages s'invitent à la ballade.

Notre randonnée débute par le bon sentier qui mène au col des Tourettes..


Nous quittons celui-ci à la cote 2100 pour une partie hors sentier le long du torrent asséché de la Dent qui nous mène au Lac de la Dent ou du moins ce qu'il en reste.. la sécheresse a fait son oeuvre.

Vendredi 28 septembre 2018 : Col de Rougnoux. 820m de dénivelé





6 participants : Jeff, Nathalie et Michel, Catherine, Alain et Patricia.

Départ à 8h30 pour notre club d'éclopés en goguette. Seul Alain n'a aucun problème de douleurs à gérer ! Nathalie a une rhino très active, Jeff un torticoli et une sciatique, Michel a son genou qui le tiraille, Cathy fait très attention avec son pouce dans la coquille après réparation de son tendon, et Patricia est HS avec son méga torticoli qui la torture depuis une semaine.
N'ayant peur de rien nous arrivons après une trop longue route à la cabane de Tramouillon et démarrons pour une rando de 1200m qui doit nous emmener au sommet de la tête de Vautisse.

Dimanche 23 Septembre - Pointe d'Escreins (3038m) - 1250 m de D+


Participants: Michèle, Claude, Françoise, Dominique, Michel H, Michel T, Yann, Daniel et Guillaume

Le splendide Val D'escreins sera le cadre de notre randonnée dominicale.
Une tempête de ciel bleue est encore une fois au rendez-vous.
La balade démarre doucement le long du torrent du Rif Bel par un très bon sentier.
Puis après avoir traversé celui-ci, nous longeons le torrent de la Selette par une montée assez rude jusqu'à un replat d'altitude.
La pointe n'est pas encore en vue.

Vendredi 21 septembre 2018 : le lac Surat et le col du Cheval de Bois 1050m de dénivelé et 16,5 km


9 participants : Florence et Philippe, Claude, Anita et Alain, Michel, Bernard, Alain et Patricia.

RDV au parking du Carrefour Contact à 8h pour le départ vers ce col que la plupart d'entre nous ne connaissent pas.
Comme d'habitude , il fait très beau. Nous allons jusqu'au bout de la route de la très belle vallée de Champoléon.

Il y a un morceau sur la piste avant de monter le long de la cascade de Prelles au niveau de Chaumeille.
Le sentier un peu raide mais sans difficulté nous conduit dans le joli vallon de Prelles aux douces pentes herbeuses.

samedi 22 septembre 2018

Week-end des 15 et 16 septembre 2018 au refuge Chabournéou et au pic de Vallonpierre (2741m)


12 participants : Sabine, Guillaume et Michèle, Christine et Bernard, Jenny, Claire, Yann et Valérie, Dieter, Alain et Patricia.

Nous nous retrouvons ce samedi 15 à 12h15 pour un départ vers la Chapelle en Valgaudemar.
Le temps est splendide, estival.
C'est l'anniversaire de Guillaume que nous commençons à fêter au moment du pique-nique pris avant la montée vers le refuge.


Nous ne buvons pas trop mais nous ne boudons pas le délicieux gâteau apporté par Christine et celui fait par Michèle.
Comme nous ne voulons pas monter les cadeaux au refuge, Guillaume les découvre à la fin du pique-nique, entre café et génépi.
L'ambiance joyeuse est déjà là.

Vendredi 14 septembre 2018 : Le pic des Têtes (2662m). 1320m de dénivelé et 18km


4 participants : Jeff, Max, Alain et Patricia

Eh oui, nous ne sommes que quatre à quitter Embrun à 8h pour les Clarionds dans le Laverq et pour une randonnée totalement nouvelle pour chacun d'entre nous. Le ciel est beau...avant de se couvrir en fin de matinée.
Il y a dû avoir un sérieux orage car les eaux de La Blanche de Laverq sont très colorées...impêchables affirme Alain.

Du coup l'atmosphère est très agréable, limpide.
Jeff a emporté son bel appareil photo mais il a oublié la carte ! Il va la regretter toute la balade : Le smartphone ne donne pas le même plaisir en photographiant...
Impossible de prendre le sentier normal au départ car le pont a été emporté. Heureusement, un autre sentier nous permet de contourner le problème...sans avoir à se déchausser.

Dimanche 9 septembre 2018 : les lacs Palluel, Faravel et du Fangeas. 1080m de dénivelé et 16 km


13 participants : Guillaume et Michèle, Christine et Bernard, Daniel et Rosine, Sabine et Béa, Martine, Patrick et Jeanine, Alain et Patricia.

La météo s'est mise au beau pour fêter le retour de Sabine que nous revoyons en rando avec nous...
Belle et douce journée dès le départ à 8h pour aller jusqu'au fond de la vallée de Fressinières où nous laissons les voitures.

Nous pouvons continuer nos conversations sur le large sentier qui monte près du torrent des Oules avant de continuer vers Dormillouse.

Vendredi 7 septembre 2018 : La tête de Fouran (2460m). 980m de dénivelé et 13km


5 participants : Michel, Daniel et Rosine, Alain et Patricia

Au départ nous voulions aller vers Névache mais les prévisions pessimistes de la météo pour l'après-midi nous en ont dissuadé.
Nous partons à 8h pour Mikéou avec un très beau temps estival. La rando commence en tee-shirt pour tout le monde ! La piste est très confortable pour les échanges et bavardages que nous apprécions tant.
Il n'y a pas de sentier menant au sommet mais le cheminement est très aisé...sur les pentes que nous avons tant de plaisir à descendre à ski. L'herbe rase est douce, il n'y a presque pas de cailloux et nous reconnaissons très bien les passages.

Il faut mettre une petite laine en arrivant au sommet car une petite brise souffle à 40km/h.
La vue y est belle mais il est trop tôt pour déjeuner et il fait un peu frais...

La décision est prise démocratiquement de poursuivre par la crête vers Pinfol et de redescendre vers la cabane du Vallon.
Sentier et drayes se mélangent et se confondent mais nous arrivons facilement sur une crête où il faut trouver son chemin, ce qui ne déplaît pas à Alain qui ouvre la marche ! Les passages sont quelquefois délicats mais chacun s'en sort très bien. Et c'est joli !

Un joli coin à l'herbe verte, au pied d'un beau mélèze et à l'abri du vent nous accueille pour un confortable pique-nique.
Un Gypaète barbu fait un premier passage au-dessus de nos têtes avant de revenir afin que nous puissions être impressionnés par son envergure remarquable...puis il décide de continuer vers Marseille...

Les biscuits à partager circulent et le chocolat fond sur la veste de Daniel (quel dommage). Moments agréables de partage de bonnes choses !
Nous finissons notre boucle ou plutôt notre Huit un peu particulier, toujours avec du beau temps...estival, jusqu'à Mikéou.

Direction la terrasse de Patricia et Alain afin de prolonger cette très belle journée devant de bonnes bières accompagnées d'amuse-gueules. Nous avons encore plein de choses à nous dire...


Mercredi 5 septembre 2018 : Le Pouzenc (2898m) 1250m de dénivelé et 16km.


3 participants : Patrick, Alain et Patricia.

Chacun étant parti, à droite et à gauche ou occupé ailleurs, nous ne sommes que trois au départ à 8h. Qu'importe, le temps est absolument splendide !

Nous garons la voiture à Bois Méan et commençons la montée. La bergerie Gautier est bien vite atteinte. Au pont, nous sommes encore impressionnés par les conséquences de la très importante avalanche du 14 mars qui a emporté, cassé ou tordu un très grand nombre de mélèzes.

Après la montée sur la piste dans la forêt, nous débouchons dans le magnifique vallon de Muretier. Ambiance tout à fait bucolique, d'autant plus que nous sommes seuls.

Dimanche 2 septembre 2018: Petit et grand Parpaillon, 1280m de dénivelé et 13km


10 Participants : Guillaume et Michèle, Anita et Alain, Claire, Martine, Mylène, Daniel, Alain et Patricia.

Le plaisir de nous retrouver étant plus grand que la quantité de ciel bleu promise, c'est avec le sourire que nous démarrons à 8h du parking, direction les Ribes puis le pont du Clot au-dessus duquel nous nous garons, non loin du départ du sentier montant au col de Girabeau. 
Il fait frais, le col est vite atteint même si les conversations vont bon train.
Nous progressons un peu sous les crêtes puis nous suivons la ligne qui nous emmène au sommet du petit Parpaillon (2881m). Il n'est même pas encore midi : trop tôt pour le pique-nique. Personne ne rechigne quand le choix est fait d'aller au sommet du grand Parpaillon (2990m), même pas Mylène qui reprend la rando après un été pendant lequel elle a rempli consciencieusement son rôle de grand-mère...qui ne permet pas de longues randonnées !

samedi 25 août 2018

Dimanche 19 août 2018 : sur les crêtes du col de la Rousse au col des Olettes. 1200m de dénivelé et 17 km


22 Participants : Guillaume et Michèle, Dieter, Catherine, Yohan, Philippe et Florence, Michel, Christine et Bernard, Hélène et Ange, Alain et Isabelle, Sabine, Patrick, Bernard Tré, Anita et Alain2, Alain1 et Patricia. 

Très belle météo prévue alors que nous sommes heureux de voir Sabine qui recommence à randonner avec nous après tous ses gros soucis.
Guillaume a prévu pour nous une jolie boucle au départ de la Grande Cabane.
Il fait bien frais quand la rando commence mais la montée sur la piste permettant les bavardages nous réchauffe bien vite.
La pente est très rude au départ puis elle s'adoucit et finalement nous arrivons au col de la Rousse.

Trek autour de l'Argentera du 20 au 24 juillet.



15 participants : Alain et Anita qui organisent le trek, Philippe et Florence, Ange et Hélène, Jeff, Claude et Bruno, Muriel, Dieter, Bernard, Martine, Alain et Patricia.


Vendredi 20 juillet : le covoiturage a été organisé afin de ne pas laisser de voitures sur le parking. Nous quittons Embrun à 7h30 pour le col de Larche puis Termi di Valdieri où nous garons les voitures et retrouvons Dieter venu en moto.
Il fait beau et chaud. Nous partons pour 1100m de dénivelé afin d'aller au refuge E.Questa.
Nous suivons des routes ou sentiers militaires particulièrement bien tracés, empierrés et consolidés dans la "Valle di Valasco"
Petite halte pique-nique où nous ne tardons pas car le temps se dégrade.
Le refuge E. Questa est en vue mais nous n'y allons pas directement afin de voir plusieurs lacs. Les plus grands ( Lago inferiore di Valscura et Lago del Claus) sont bordés de névés, ce qui les embellit. Mais le temps se dégrade, la pluie arrive, nous sortons les capes de pluie.
Le refuge E. Questa est Situé au bord d'un très beau lac  (Lago Delle Portette) au bord duquel des bières sont partagées sur des tables, la pluie ayant cessé.
Les chambres sont très peu confortables à cause de leur extrême étroitesse ou de la difficulté d'accès par une échelle bien verticale.

Nous remplissons deux tables pour le dîner où on nous sert deux très bonnes soupes. Viande et Polenta puis flan au chocolat. Le vin en pichet a du caractère...

Mercredi 18 juillet 2018 : Le lac de Cédéra. 1470m de dénivelé et 20 km


5 participants : Dieter, Hélène, Catherine, Alain et Patricia.
Le fort dénivelé annoncé en a découragé certains... nous ne sommes que cinq au départ à 7 heures pour aller vers le village des Borels dans la vallée de Champoléon.
Le temps est splendide.
La rando commence avant le village. Nous garons la voiture au départ du sentier. Il fait frais, ce qui rend la marche bien agréable. Tout est vert et fleuri !
Nous prenons le sentier qui monte à gauche afin de faire une petite boucle à la descente.

mercredi 25 juillet 2018

Dimanche 15 juillet 2018 : L'Aupillon et la table d'orientation. 1380 m et 16 km.


16 participants : Dieter, Guillaume et Michèle, Philippe et Florence, Anita et Alain, Ange et Hélène, Jeff, Mary-Jo, Bernard, Jean-Luc, Yann, Alain et Patricia.

Les prévisions météo autorisaient la possibilité de réaliser notre objectif du Pouzenc, la pluie ne devant arriver qu'en fin d'après-midi.
C'est donc sans crainte que nous démarrons à 8h pour Bois Méan aux Orres.
Le ciel est bien couvert mais qu'importe puisque nous sommes ravis de nous retrouver.
Alain sort sa panoplie "Coupe du Monde" avec laquelle il ne peut arriver que de bonnes choses ...

La chance étant avec nous, c'est juste avant la bergerie Gautier que la pluie se met à tomber très fort, obligeant les derniers à courir pour s'abriter. Nous y passons un petit moment pendant que d'autres randonneurs viennent aussi s'y réfugier. 
La pluie devenant plus faible, nous repartons avec nos tenues imperméables et croisons pas mal de défaitistes qui renoncent à leur projet et redescendent en nous souhaitant "Bonne chance !" 

Vendredi 13 juillet : Le pic Haut (2518m). 1000m de dénivelé.



10 participants : Jeff, Martine, Patrick et Jeanine, Ange et Hélène, Nathalie, Bernard, Alain et Patricia.

Temps carrément splendide dès le départ à 8h pour Crévoux où nous garons les deux voitures.
La montée se fait de temps en temps hors sentier. Nous sommes dans la verdure, au milieu des fleurs et c'est bien agréable. Jeff veut bien contribuer à notre apprentissage de la flore alpine. Merci à lui.

Toute petite pause au Ratel à 2460m avant de continuer en suivant plus ou moins la crête sur un sentier qui descend et qui monte jusqu'au Pic Haut.
Nous prenons le temps de contempler le magnifique panorama avant de descendre juste un peu sous le sommet afin de nous installer confortablement dans l'herbe pour le déjeuner. Quel plaisir !!! Patrick et Jeanine ont apporté des "sarments du Médoc" que nous engloutissons avec délice. On en retrouve même sur les affaires de Patricia qui en avait oublié un à côté d'elle...

Mercredi 10 juillet : La Pointe Fine (2581m) 1600m de dénivelé et 22,5 km.




 9 participants : Dieter, Catherine, Martine, Ange et Hélène, Bernard, Jean-Luc, Alain et Patricia.

Nous partons à 8h pour Jausiers et pour une rando de 1060m et 12km annoncés. Cool...
Dès le départ la rando s’allonge de près de 300m de dénivelé car nous garons les voitures avant de prendre la piste.
Mais il fait beau, on est bien et la piste permet d'échanger et de bavarder : nous sommes si contents de nous retrouver ensemble.

Le chemin est ensuite agréable dans le champ de Tir de Chanenc : l'ombre des arbres diminue la chaleur. Nous avançons bien.
Le sentier devient plus austère jusqu'à la cabane forestière de Costebelle. Puis c'est la montée au sommet de la pointe. les 1250m de dénivelé déjà gravis nous ont mis en appétit. Pause pique-nique juste sous le sommet. Nous sommes si bien dans l'herbe ! Il y a à boire et de bonnes choses à partager dès l'apéritif qui commence avec du Chorizo que Catherine a apporté. Après les chocolats nous traînons pour un début de sieste...
Mais il y a une boucle à faire ! 

lundi 9 juillet 2018

Vendredi 6 juillet : Col de la Pousterle. 930m de dénivelé et 14 km


6 participants : Nathalie, Jeff et Muriel, Jean-Luc, Alain et Patricia.

Départ à 8h30 car Nathalie est allée compter les crapauds sonneurs avec les gardes du parc au lieu d'aller dormir...
Le lac de Cédéra prévu à l'origine nous verra une autre fois...

Nous garons les voitures aux Gourniers où Jeff et Muriel nous rejoignent.
Itinéraire bien connu au départ puisque nous y sommes venus en hiver. Mais certains ne sont jamais allés jusqu'au col de la Pousterle et plusieurs ne sont jamais venus ici en été.

Mercredi 4 juillet : Lac du Laus. 1000m de dénivelé et 13 km


participants : Catherine, Alain et Patricia.

Départ à 8h pour notre tout petit groupe. Les autres sont à l'escalade ou en famille : c'est l'été !
Nous garons la voiture aux Gourniers. Très beau temps, mais il fait bien frais au départ puisque nous sommes en face Nord.
Nous commençons par suivre le sentier Découverte que nous quittons assez rapidement pour continuer à monter dans la pente. 

Dimanche 1er juillet : lac de l'Etoile. 1000m de dénivelé et 14 km



11 Participants : Dieter, Guillaume et Michèle, Michel M, Bernard, Daniel et Rosine, Alain et Patricia, Anita et Alain. 

RDV à 8h30 afin d'aller à la Mayt prévue...que les participants n'avaient pas trop envie d'aller voir. Alors changement d'objectif : nous irons au lac de l'Etoile en partant du refuge Napoléon. Il fait très beau.

La montée débute dans l'herbe...et les fleurs : pas de sentier clairement tracé. Nous montons vers le Paneyron en suivant la crête du Vallon des Prises.

Vendredi 29 juin : Randonnée à la Pointe de l'Eyssina (2837m). 1166m de dénivelé et 13,4 km


8 participants : Anita et Alain2, Philippe et Florence, Martine, Jeff, Alain1 et Patricia.

Départ à 8h30 pour la Chalp de Crévoux malgré un ciel bien couvert.
Nous suivons le sentier qui va vers le torrent du Crachet et atteignons le lac que nous voyons enfin bien rempli : il est bien plus beau ainsi !
Festival de jolies fleurs !
Nous n'avons pas chaud ce qui nous permet d'avancer rapidement jusqu'au col du Crachet. Les pentes sont bien raides de l'autre côté, ce qui explique que certains soient impressionnés par elles en hiver, skis aux pieds...

Mercredi 27 juin : randonnée au Lac Brun. 1000m de dénivelé et 14km



8 participants  : Martine, Bernard, Didier,  Daniel et Dominique, Nathalie,  Alain et Patricia. 

Départ à 8h30 avec du beau temps pour les Méans où nous gardons les voitures. Nous suivons le GR du tour du lac de Serre Ponçon bordé de fleurs tout en bavardant : nous sommes tout heureux de retrouver le groupe ! Sentier ombragé qui suit le torrent de Reyssas et qui débouche dans le magnifique vallon de la Baume.

23 et 24 juin 2018 : bivouac vers le lac de l'Ascension.

22 participants : Guillaume et Michèle, Florence et Philippe, Daniel et Dominique,  Jean-Michel et Nadine, Arnaud, Nathalie et Michel, Patrick et Janine, Martine,  Mylène, Claire, Dieter, Bernard, Anita et Alain2, Alain1 et Patricia. 

Pour le traditionnel bivouac de la saint Jean habituellement organisé par Sabine, RDV est donné aux participants à 13h30. Arnaud ne terminant son travail au Mac'Do qu'à 15h, nous partons sans lui et ses parents, direction la Roche de Rame pour aller jusqu'au Lauzet.
Certains, ayant respecté la barrière posée devant la piste de gauche, ont un long et pénible trajet à faire avec des cassis anormalement profonds qui s'attaquent aux châssis des voitures.

mardi 5 juin 2018

Randonnée aux “Vigneaux”, mercredi 30 mai 2018.


Participants: Marie-Jo, Didier, Dieter, Anita.
Il pleut ce matin et nous hésitons un peu, mais décidons quand-même d’y aller.
 Arrivés au Grand Parcher, où nous laissons la voiture, il tombe une pluie très fine qui s'arrête peu après.
Nous montons par la forêt, qui montre encore par endroits des traces d’une ancienne incendie, jusqu'à la Fontaine Marcellin.
Quelques rayons de soleil, quelques averses, nous changeons de vêtements tout le temps, mais profitons quand même de la beauté du sentier: une très belle forêt habillée de la verdure printanière, et au dessus les parois impressionnants des Tenailles de Montbrison. Juste au moment d’une averse, on arrive à un abri et Dieter nous prépare un café que nous apprécions beaucoup! Il est un peu tôt pour manger, donc nous continuons notre chemin en traversant plusieurs ruisseaux et ravins.

Dimanche 27 mai 2018: rando pédestre “les tunnels de l’Ubaye”.



Participants: Nathalie, Michel, Claire1, Claire2, Sebastien, Hugo, Philippe, Florence, Martine, Catherine, Marie-Hélène, Yann, Dieter, Anita.

Nous laissons les voitures juste après le tunnel de la route pour tout de suite s’engager dans le premier des quatre tunnels du chemin de fer qui devait relier Chorges à Barcelonette. Ces travaux du  faisaient partis d’un grand projet national et ont commencé au début du 20 ième siècle.
Ce projet a été abandonné après la 1ére guerre mondiale pour cause de manque decfinancement et parce que le trafic routier devenait plus important à ce moment là.
Le chemin de fer n’a donc jamais été achevé et les tunnels et ponts n’ont jamais servis. En tout cas pas pour des trains, car les randonneurs s’en servent aujourd’hui.
Il y a quatre tunnels à traverser avant d’arriver au Lauzet en Ubaye. Les frontales sont bien utiles! Le
troisième tunnel s’est transformé en rivière et la plupart entre nous se sont mouillés les pieds.
Après le dernier tunnel, on monte par un joli sentier le long des cascades “Le voile de la mariée”.
Il y a beaucoup d’eau et les cascades sont magnifiques!
Après le pittoresque village de Champ Contier nous continuons à monter sur le sentier, spectaculaire par endroit.

dimanche 27 mai 2018

19, 20 et 21 mai : 5ème Traditionnel week-end de Pentecôte à Champtercier.


18 participants  : Guillaume et Michèle, Anita et Alain2, Philippe et Florence, Patrick et Janine, Julien, Sylva, Jana et Alice, Martine, Claire, Dieter, Jeff, Alain1 et Patricia

La disparition de notre ami Rémi nous a tous très affectés, mais la vie continue, hélas sans lui.
Il a aussi fallu s'organiser sans Sabine que nous avons bien regrettée...
Nous avons beaucoup pensé à eux.

Jeudi 10 mai 2018 : Boucle de Saint Crépin-Champoussel. 860m de dénivelé et 17,3km



12 participants : Dieter, Guillaume, Michèle, Martine, Catherine, Alain1, Anita, Jeff, Daniel, Dominique, Alain2, Patricia.

Les durables mauvaises conditions météo de ces derniers jours nous ayant empêchés de profiter -à ski ou à pied- des ponts "aqueduciens" du 8 mai et de l'Ascension, nous avons tenté une sortie ce jeudi malgré le ciel maussade.

Départ 8h30 pour saint Crépin. 
La rando commence par la montée sur le célèbre sentier des genévriers thuréfaires.
La « thuriféraie » de Saint-Crépin est la plus prestigieuse des Alpes. Cette forêt abrite des arbres pluri-centenaires aux troncs tortueux, dont la fameuse « Éléphante », la mère de toute la forêt, qui aurait plus mille ans !
La pauvre Eléphante a malheureusement "du plomb dans l'aile" car hélas, une de ses branches est à présent cassée...
Nous arrivons au très beau hameau des Guions composé de maisons en pierres magnifiquement restaurées.
Après une halte photo, nous continuons vers Champoussel sur un sentier bien agréable que fleurissent de jolies hépatiques, entre autres...  La traversée du torrent que nous n'avons jamais vu aussi fougueux, se fait sur un joli petit pont.
De Champoussel, nous montons, en découvrant des coins magnifiques, vers le Clot du Villaron et trouvons un coin agréable où nous nous installons  pour le pique-nique.

Les bouteilles sortent du sac, pastis, vin rouge et rosé et sont accompagnées de cacahuètes et autres graines. Tout ce qu'il pour réchauffer encore un peu plus l'ambiance.
Après chocolats, biscuits et génépi, nous redescendons -malgré le souhait de quelques uns de continuer- car il nous reste du chemin à parcourir...
Passage par la Combe Mounière avant d'arriver à Pra Reboul.
L’herbe est parsemée de jolies "dames de onze heures" ou "ornithongales à ombelles"...
Il faut maintenant passer par le lit de la Durance et ce n'est pas une mince affaire : l'eau est partout ou presque. Impossible de passer sans mettre les pieds dans l'eau. Après essais de contournements, nous avons le choix entre mouiller les chaussures ou s'égratigner les jambes et le reste en faisant les sangliers. Chacun fait son choix et on se retrouve  sur une large piste facilitant les conversations et qui nous emmène à saint Crépin dont le site était déjà occupé 600 ans avant JC, au premier "âge de fer" et qui a vu dîner ou dormir les rois Charles VIII,  Louis XII et Louis XIII entre autres...
Belle occasion pour la plupart d'entre nous qui, tout en étant embrunais depuis un moment, n’avaient jamais visité ce très magnifique village !
La rando se termine aux voitures, sans troisième mi-temps, car nous avons beaucoup à faire à la maison...
La rando qui était annoncée pour 7 km n'en fait que 10 de plus et pour le dénivelé il n'y a qu'une centaine de mètres supplémentaires. Personne ne se plaint évidemment : nous sommes tous ravis de cette belle et sympathique journée...sans pluie.

dimanche 13 mai 2018

Samedi 05 avril 2018: Le CHABERTON. (3131m) 1280 m de dénivelée

 Participants: Dieter, Hélène, Ange, Michel, Emi.

BRA et météo favorable annoncés
Journée ensoleillée du côté Français.
Arrivée sur Montgenèvre les Italiens préparent La PASTA pour ce samedi midi et la cuisine "fume"!!!
En Fait, la Frontière montagnarde est ennuagée.
Nous chaussons les skis à la voiture et montons tranquillement vers le col du CHABERTON (2690 m).
Tout le monde suit et l'esprit de solidarité est là !
Emi, jeune recrue et pleine d'énergie et de sourire nous suit au rythme allégé !
Elle est en récup pour sa course future de VTT dans le Mercantour "entre Filles"


La Pasta "Fume" de plus en plus mais nous arrivons  au sommet et au fort vers midi.
Dieter parti en reconnaissance pour prendre le repas frugal sur ce lieu historique trouve porte "close".
L'auberge est fermée car le cumul de neige a obstrué les entrées !!!
D'un même sens nous décidons de redescendre vers une ALBERGO plus hospitalière.
La Nebbia est là !


Dieter met les antibrouillards pour la descente.
Tout le groupe suit "Le Chef" sans demander le reste.
Eh Oui les "Rapportés" mais fidèles randonneurs ne connaissent pas encore ce lieu magique et instructif.
Le petit train descend tranquillement derrière la locomotive.
La TRENITALIA ne fait pas grêve mais les Français ont bougé l'aiguillage côté Français.
OUPS ! Nous nous retrouvons sur une voie bis mais pas trop accueillante.
Emi, vu son niveau serait descendue dans cette face mais nos chers amis du grand est ne se sentent pas.
Le chef décide donc de remonter sur la Ligne TGV initiale.
Les passagers ayant fait le point géo-statique des voies libres et plus sûres,
nous remontons donc vers un itinéraire plus sûr.
Les uns dans la trace, les autres en crampons ou à pied pour défaut de fabrication GECKO qui ne tiennent plus l'hydrophobie (Lapsus révélateur pour le propriétaire (Hydro)
Après avoir eu des instants de frayeur intérieure le petit train arrive à la Gare de triage et retrouve sa route.

D'un même ton, chacun prend l'itinéraire TGV malgré une neige un peu humide.
L'arrêt se fait en gare à la côte 2050 sur le GR 5.
Les uns sur la terrasse herbeuse sous une pluie fine. Le chef et son binôme préfèrent plutôt aller à l'abri, sans abri, boire le pastaga local.
Tout le monde finalement redescend de cette randonnée instructive :
Peaux, GPS, Couteaux à neige, Masque, sens de l'orientation, Changement d'itinéraire, Ski en condition "Black Out"....
Finalement tout le monde arrive à destination.
Nous rentrons un peu pressés pour le RDV d'Invitation chez nos Amis du Territoire de Belfort.
En cours de route, en attente des "Migrants", des Gendarmes s'exercent au Contrôle des Autochtones sur la réglementation routière en agglomération.
 - 95 € et moins 1 point sur une route sans danger et sans aucune circulation hors saison.
Cela fait CHER le train ...
De retour dans notre fief, nous nous requinquons de toutes ces émotions et de cette journée hors des Sentiers battus.