mardi 18 juin 2024

Vendredi 14 juin 2024 - Les lacs de la Cabane, du Milieu et Noir (Ubaye). Randonnée pédestre proposée par Anita. 1000 m de dénivelé et 15 km

 Participants : Françoise S, Sylvie C, Cathy P, Micheline, Jean-Marc, Claudine, Sabine, Pierre, Alain, Anita.

Que 2 désistements pour cette journée qui s'annonce bien pluvieuse ! Nous arrivons sur le parking à Embrun en même temps que les premières gouttes, nous nous regardons... 
Que faire ? Les météos annoncent tous quelques averses mais aussi quelques rayons de soleil, donc on décide d'y aller. Plus tard on saura que tous les météos se sont trompé !


Nous montons par la jolie forêt jusqu'au Lac de la Cabane sous une pluie fine, il ne fait pas froid. Certaines en profitent pour cueillir des oreilles d'âne, qui sont belles et hautes en cette saison humide. Les gouttes deviennent plus grosses et nous nous abritons quelques minutes dans les œufs à côté de la Cabane, pour continuer après vers le Lac du Milieu. 
 



 
Malgré, ou plutôt grâce à la pluie, les lacs sont magnifiques et le paysage mystérieux. Nous enchainons et arrivons au Lac Noir pour continuer un peu en direction du Col Bas afin de regarder les lacs au dessus. Nous abandonnons quand même l'option d'aller à la Crête de Dormillouse et prenons le magnifique Vallon de Provence pour retourner au Lac de la Cabane, dans l'idée de manger dans les œufs. Mais juste avant d'arriver là, nous trouvons une grande table et la pluie s'arrête ! Nous nous installons vite et piqueniquons comme d'habitude : apéro, gâteaux, café et chocolat à partager, malgré les fines gouttes qui nous arrosent à nouveau. 
 



 
Personne n'a oublié la bonne humeur que nous mettons toujours parmi les objets à apporter, et nous continuons la descente par un autre sentier qu'à la montée. Les paysages nous rappellent parfois l’Écosse, l'Islande, les Vosges... quelle richesse dans les Hautes Alpes !
 



Quand nous arrivons aux voitures après 15 km et 1000 m de dénivelé, il pleut toujours ! Mais très satisfaits de cette belle rando avec des vues qui changent de l'habituel, nous rentrons vite pour prendre une douche (chaude cette fois !)
 
Anita
 


 


jeudi 13 juin 2024

Mercredi 12 juin 2024 - Le Mont Guillaume au départ du Belvédère de La Para. Randonnée proposée par Alain et Patricia. 880 m de dénivelé.

Participants : Claudine, Jean-Marc, Jeanne-Marie, Francis, Isabelle M, Alain A Alain C, Patricia.

La journée débute avec un temps splendide bien apprécié. Nos amis Vosgiens, venus à vélo, nous attendent au Belvédère de la Para d'où débute la rando. L'itinéraire est à deviner en repérant quelques cairns disséminés au milieu de la végétation exubérante. Heureusement, les souvenirs des randos "confinement COVID" ne sont pas effacés...😉😂


La montée est bien raide et le restera jusqu'au sommet. Quelques portions d'un discret sentier permettent de traverser facilement les pierriers ou de cheminer plus confortablement au milieu des fleurs.


Sur le haut c'est du hors sentier. Un chaos de grosses pierres demande un peu de concentration pour le traverser. 


Il y a quelques névés qui se contournent très facilement. Mais vers 2490 m le choix est fait d'en traverser un très gros afin d'éviter une dernière montée rocailleuse. La neige est un peu ramollie en surface et quelque peu glissante. Avec des semelles dures on peut accrocher sans problème et tout le groupe passe... sauf Jean-Marc qui glisse malencontreusement sur les derniers centimètres quelque peu glacés. Glissade qui s'arrête aussitôt sur les pierres... en lui laissant des souvenirs cuisants sur un avant-bras et un pouce.😢 Jeanne-Marie et Francis remplissent à la perfection le rôle d'infirmiers et lui confectionnent de magnifiques pansements...Et nous repartons vers le sommet où nous arrivons tous à 11h45.

Avec toute cette neige, l'air y est bien frais. Par chance, nous sommes les premiers et donc nous pouvons nous installer plus que confortablement devant la chapelle – qui nous protège du petit air frisquet – après avoir savouré un peu la très belle vue sur "notre jardin" et sur le lac qui se remplit bien.

Pique-nique bien agréable après pastis et cacahuètes que Jean-Marc sort de son sac. Nous y sommes si bien et avons tant de choses à nous dire que nous y restons presque une heure. Il faut dire que le délicieux gâteau à la banane de Claudine, le chocolat et les liqueurs de Francis et Alain A n'incitent pas à se dépêcher.


Pour la descente il n'est pas question de repasser par le névé...évidemment ! Sauf pour ceux qui veulent s'amuser à descendre "en ramasse"...

 C'est donc un cheminement plus délicat qui nous attend avec des passages bien pentus ou très rocailleux. Mais tout le monde s'en sort très bien. Les difficultés cessent quand nous arrivons sur le bon sentier menant à la Chapelle des Séyères. Personne ne se souvient d'avoir vu la fontaine inondée à ce point : L'eau déborde de partout !...Et elle grossit le torrent, ce qui ne facilitera pas le passage de gué obligatoire un peu plus bas.



La fin de la boucle sur la piste qui nous ramène au belvédère est sans aucune difficulté. Il est 15h15 : nous avons le temps de prolonger un peu cette bien belle journée en allant partager des bières à Athéna. Encore un bon moment d'échanges bien sympathiques. Merci !

Patricia





 

vendredi 7 juin 2024

Mercredi 5 juin 2024 - Escalade à l'éperon de Bouchier, proposée par Philippe, et co-encadrée avec Alain.


Participants : Cathy, Joelle, Myriam C, Hélène N, Pascal, Didier N, Claudine et Jean-Marc, Isabelle et Alain, Florence et Philippe.


Ce qui est bien avec l'éperon de Bouchier, c'est que c'est toujours aussi beau, c'est toujours intéressant, ça attire ceux qui ne connaissent pas et ceux qui connaissent déjà, et ça régale tout le monde. Du coup, le compte-rendu est facile à faire et on peut reprendre celui de l'année précédente presque à l'identique !




"En voilà une jolie course rassembleuse, et dont on ne se lasse pas. On la découvre, on la répète en chaussons ou en grosses, on y grimpe sur du vrai caillou pour la première fois (!), on y découvre la pose de protections, on y révise son cabestan, on y prend l'air et le soleil... C'est une véritable auberge espagnole où tout le monde se régale.




La parcourir à 12 oblige les derniers à patienter un peu au pied de la voie lors du départ, mais une fois de plus, nous y sommes (presque) seuls et pouvons y prendre notre temps."




Nous y croisons Sandrine et Gérard, que nous laissons filer devant. Pique-nique au sommet, puis au retour, Hélène nous régale d'un délicieux gâteau aux pommes et  de bières bien fraîches.




"Une belle journée de grimpe plaisir."
Vivement la prochaine.

Philippe

PS : l'équipement en place ne cesse d'évoluer. Plusieurs plaquettes ont disparu, certaines réapparaissent, mais l'ensemble reste toujours bien protégé. 

jeudi 6 juin 2024

Mercredi 5 juin : Le Pic de Charance (2316 m) et le Pic de Morgon (2324 m) en boucle. Randonnée proposée par Patrick.


Participants : Michel, Pierre, Brigitte, Christian, Patrick.

Le départ du parking du Grand Clot se fait d'un bon pas.


Pour la montée, nous passons par la crête de Martin Jean avec une vue toujours aussi magnifique sur le cirque.

Arrivés à la Baisse, nous attaquons la montée au pic de Charance.
On peut éviter les névés facilement. Pas de problème.
Au sommet, le temps se couvre un peu. Il ne fait pas chaud.

Par la suite, nous redescendons par le même sentier puis on rejoint le fond du cirque hors sentier.
Des marmottes mais pas de chamois...

Nous rejoignons la crête toujours aussi magnifique où nous prenons le pique-nique.

Puis sommet et redescente par la piste.

Et une bonne bière à la voiture !
Encore une belle journée en bonne compagnie 🥰 !


Patrick