samedi 25 septembre 2021

Vendredi 24 septembre 2021 : La Croix du Ratier. Randonnée proposée par Alain2

 Participants : Alain2, Pierre, Michel, Claudine, Hélène, Ange, Alain1, Patricia

Avec un ciel parfaitement bleu, une très belle journée s'annonce ce matin. Départ à 8h pour Saint-Crépin puis le joli hameau des Grangettes par une piste  bien refaite. La Rando débute à l'ombre mais nous trouvons le soleil assez rapidement.

Passage par la bergerie du Clot Malamort où les chiens de troupeaux nous accueille gentiment : on apprécie...

La Croix du Ratier, que seul Alain2 avait déjà gravie, est là au fond. Il n'y a qu'à suivre son instinct pour faire sa trace car après les bergeries la piste s'arrête. Le terrain est facile et les brebis ont fait des drayes pour tout le monde : chacun suit la sienne jusqu'à la crête puis le sommet (2613m) où nous faisons une petite pause. 


Panorama à 360°, nous savourons  avant de suivre la crête vers celle des  Esparges Fines.

Itinéraire très facile au début –avec même un petit sentier– qui devient carrément délicat à l'approche du col du Givre. Nous amorçons donc la descente vers le beau vallon. Descente très pentue, pas facile, et qui nécessite de l'attention mais tout le monde s'en sort bien...plus ou moins rapidement...


L'endroit est parfait pour un pique-nique et son habituel apéro. Nous sommes si bien installés que nous prenons  le temps de bien entamer la digestion, assis confortablement ou allongés...

Descente très facile, hors-sentier et en croisant des vaches jusqu'à la piste que nous retrouvons à Peyre Murenq. Piste agréable sous les mélèzes qui commencent très doucement à se colorer en jaune. 


Au-dessus du Clot du Villan, la boucle est bouclée. Nous admirons les jolis chalets superbement restaurés puis retrouvons les voitures.

De bonnes bières nous attendent sur la terrasse des amis belges où nous passons encore un bien agréable et chaleureux moment !

Patricia 


 

Du 17 au 19 septembre 2021: Weekend au Ventoux

 Participants : Patricia, Nathalie, Rosine, Michèle, Anita, Alain 1, Alain 2, Guillaume, Daniel, Ange, Michel.

Nous arrivons tous dans la soirée au Gîte de Vergol, un petit hameau perdu en Provence. L’ambiance est là et nous discutons sur le défi de demain: par quel côté attaquer le Ventoux ? Location de VAE à Sault… nous décidons tous de partir de Sault et de monter par là, plus long mais moins raide que de Bédoin. Michel et Nathalie préfèrent aller faire un tour à VTT, donc nous serons 9 pour tenter le Ventoux : 3 à vélo “musculaire” et 6 à VAE.

Après un très bon repas au gîte, nous nous couchons tôt.

Le samedi, il fait grand beau mais pas très chaud quand nous partons du gîte. Les 3 “musculaires” n’attendent pas la location et partent déjà. La pente est très douce au début et la route agréable parmi des forêts, il fait beau et la température est idéale !


Arrivés au Chalet Reynard, certains à VAE nous ont rattrapés mais pas tous. La pente devient sérieuse et nous attaquons le paysage lunaire très connu. Nous ne sommes pas seuls, loin de là, il y a beaucoup de supporters et d’encouragements, belle ambiance ! Un dernier effort et voilà, nous nous retrouvons tous au sommet, VAE et musculaires mélangés. Quelle joie ! Il n’y a même pas de vent au sommet… exceptionnel ! Nous prenons largement le temps pour prendre des photos avant de descendre à la statue du cerf pour piqueniquer. Cette fois pas d’apéro ni de gâteau, trop dur pour tout porter à vélo, mais l’ambiance y est. Pour arriver à Sault, il nous faut remonter un peu à la fin avant de pouvoir nous mettre sur une terrasse et boire la bière bien méritée.

Le soir nous fêtons l’anniversaire de notre président Guillaume, avec champagne, poème, cadeaux et gâteau avec bougies. Belle soirée entre amis qui incite certains entre nous à aller écouter le brame du cerf…



Le lendemain la météo est nettement moins bonne et il y a même quelques gouttes. Rosine et Daniel décident de rentrer car ils prennent l’avion demain, Patricia et Alain feront du vélo à cause de douleurs aux pieds, le reste part à la découverte du paysage et de ses habitants… Nous cherchons un peu car le relief n’est pas aussi prononcé que d’habitude et la carte moins détaillée, mais nous arrivons à Montbrun-les-Bains comme prévu et visitons ce beau village Provençal. Nous trouvons un petit sentier pour continuer notre balade, ce qui ne plait pas trop à un “autochtone” qui aboie bien plus fort que son chien et nous oblige à contourner ses terrains privés.



Nous trouvons un bel endroit ensoleillé pour le piquenique, cette fois avec apéro !

Après 20 km et 600 m de dénivelé nous arrivons à Vergol, juste au moment où il commence à pleuvoir.

Fin d’un beau weekend très agréable entre amis…

Anita


 

jeudi 23 septembre 2021

Mercredi 22 septembre 2021 : Le Pic du Lac Blanc. Randonnée proposée par Lisa. 1200m de dénivelé

Participants : Lisa, Brigitte, Jeanne-Marie, Francis, Nicolas, Jean-Michel, Anita, Alain2, Claudine, Ange, Jean-Pierre, Régine, Patricia

En ce premier jour de l'automne, nous sommes 13 à partir pour la Vallée de la Clarée, à l'assaut du Pic du Lac Blanc (2980m). Si ce sommet n'est pas inconnu de tous, l'itinéraire du jour par la Crête de la Cula sera une première pour nous !

Rien de tel qu'une journée sans nuage pour une si belle découverte! Et comme parfois, il est difficile de trouver les mots à hauteur des paysages, ce compte-rendu sera plus riche en photos qu'en récit!

Au départ de Fontcouverte (1857m) (Haute-Clarée), nous prenons la direction du Refuge du Ricou. 

Les couleurs nous rappellent que l'automne s'installe tout doucement ! 

Nous arrivons au Lac de la Cula (2450m). 

Et nous repartons en direction de la Crête de la Cula.  


Chacun trace la sente qui lui parait la plus évidente, malgré le degré de pente qui réveille les mollets! Ceci dit, le champ de myrtilles à nos pieds sert tant à encourager qu'à ravitailler les vaillants randonneurs du jour ! 

Nous empruntons alors la ligne de crête qui nous amènera jusqu'au Pic du Lac Blanc. 

Quelques passages délicats mais rien de très compliqué, chacun à notre rythme, nous nous émerveillons de la vue qui nous est offerte ! De part et d'autres de la crête, des lacs, et derrière nous, le massif des Ecrins qui se dévoile au fur et à mesure de l'ascension ! 



A l'approche du sommet, nous croisons les premières neiges, persistantes du week-end ! Voilà qui va ravir les amateurs de glaçons pour accompagner l'apéritif !

Et toute l'équipe arrive ravie au sommet du Pic (2980m). 

Le panorama est grandiose! Un 360° qui nous offre des vues sur le Thabor, les glaciers de la Vanoise, le massif du Mont-Blanc, le Lac Blanc en contrebas, le Viso, Rochebrune, le massif des Ecrins...

Pas de vent, le soleil qui chauffe, une vue à couper le souffle et un peu de neige pour les glaçons... la pause repas s'impose comme une évidence! Comme à l'accoutumée, partage de nombreuses gourmandises : cacahuètes, Pastis et Pontarlier, saucisson, pâté de chevreuil, gâteaux diverses, chocolat, "pâte de cassis"... voilà qui ravie toutes nos papilles !

Nous profitons du passage, spectaculaire dans ce ciel, d'un rapace pendant notre petite escale (vautour fauve ?) 

Et c'est reparti, il est temps d'amorcer la descente même si, à l'unanimité, on se sent vraiment bien là-haut ! 

Nous retrouvons les champs de myrtilles, aux couleurs automnales... quel régal pour les yeux et les estomacs en guise de énième dessert !!

La descente se fait par le Lac du Serpent (2448m). 



Et nous terminons cette très belle journée au Lac Laramon (2359m). 


Une randonnée un peu lointaine... mais la beauté des paysages a vite fait oublier les quelques kilomètres de route !

Lisa 


 

lundi 13 septembre 2021

Dimanche 12 septembre 2021: la Mortice (3186 m)

 

Participants: Guillaume, Michèle, Bernard, Catherine, Régine, Brigitte, Francis, Jean-Pierre, Rosine, Ange, Claudine, Daniel, Dominique, Daniel, Alain, Isabelle.

Après une longue piste forestière au dessus de Vars Sainte-Catherine, éprouvante pour les véhicules, nous nous garons tout près de la citerne. 


Nous parcourons à pieds les 2 kilomètres 500 annoncés sur la piste menant à la cabane des Couniets avant de prendre le sentier qui gravit la crête. 



Nous longeons alors le vallon Laugier jusqu'au col de Serenne.

Nous quittons ce vallon apaisant pour monter raide dans un paysage minéral coupé de gros blocs de pierre. Le petit lac des 9 couleurs nous fait un petit clin d'oeil.

Nous poursuivons notre ascension et notre groupe  se trouve encerclé par les hauts sommets de la Mortice.

Nous optons pour aller manger au sommet nord de la Mortice (3186 m). La brume se déchire et le panorama époustouflant se dévoile sous nos yeux. 

 

Après un bon repas partagé, nous longeons l'arête magnifique jusqu'au sommet sud de la Mortice.


 


 La descente s'amorce, impressionnante.


Un petit arrêt pour se faire peur au bord du gouffre...

et nous voilà de nouveau au col de Serenne.

Nous empruntons cette fois le long, long vallon de Laugier jusqu'à rejoindre, après une légère remontée, le col de la Coulette.


 

Une descente tranquille au dessus de la station de Vars nous ramène directement aux voitures.


 

 

Certains auront la chance de bivouaquer dans leur fourgon, les autres se regroupent dans les voitures et adieu la Mortice. 

Isabelle