dimanche 27 mai 2018

19, 20 et 21 mai : 5ème Traditionnel week-end de Pentecôte à Champtercier.


18 participants  : Guillaume et Michèle, Anita et Alain2, Philippe et Florence, Patrick et Janine, Julien, Sylva, Jana et Alice, Martine, Claire, Dieter, Jeff, Alain1 et Patricia

La disparition de notre ami Rémi nous a tous très affectés, mais la vie continue, hélas sans lui.
Il a aussi fallu s'organiser sans Sabine que nous avons bien regrettée...
Nous avons beaucoup pensé à eux.

Jeudi 10 mai 2018 : Boucle de Saint Crépin-Champoussel. 860m de dénivelé et 17,3km



12 participants : Dieter, Guillaume, Michèle, Martine, Catherine, Alain1, Anita, Jeff, Daniel, Dominique, Alain2, Patricia.

Les durables mauvaises conditions météo de ces derniers jours nous ayant empêchés de profiter -à ski ou à pied- des ponts "aqueduciens" du 8 mai et de l'Ascension, nous avons tenté une sortie ce jeudi malgré le ciel maussade.

Départ 8h30 pour saint Crépin. 
La rando commence par la montée sur le célèbre sentier des genévriers thuréfaires.
La « thuriféraie » de Saint-Crépin est la plus prestigieuse des Alpes. Cette forêt abrite des arbres pluri-centenaires aux troncs tortueux, dont la fameuse « Éléphante », la mère de toute la forêt, qui aurait plus mille ans !
La pauvre Eléphante a malheureusement "du plomb dans l'aile" car hélas, une de ses branches est à présent cassée...
Nous arrivons au très beau hameau des Guions composé de maisons en pierres magnifiquement restaurées.
Après une halte photo, nous continuons vers Champoussel sur un sentier bien agréable que fleurissent de jolies hépatiques, entre autres...  La traversée du torrent que nous n'avons jamais vu aussi fougueux, se fait sur un joli petit pont.
De Champoussel, nous montons, en découvrant des coins magnifiques, vers le Clot du Villaron et trouvons un coin agréable où nous nous installons  pour le pique-nique.

Les bouteilles sortent du sac, pastis, vin rouge et rosé et sont accompagnées de cacahuètes et autres graines. Tout ce qu'il pour réchauffer encore un peu plus l'ambiance.
Après chocolats, biscuits et génépi, nous redescendons -malgré le souhait de quelques uns de continuer- car il nous reste du chemin à parcourir...
Passage par la Combe Mounière avant d'arriver à Pra Reboul.
L’herbe est parsemée de jolies "dames de onze heures" ou "ornithongales à ombelles"...
Il faut maintenant passer par le lit de la Durance et ce n'est pas une mince affaire : l'eau est partout ou presque. Impossible de passer sans mettre les pieds dans l'eau. Après essais de contournements, nous avons le choix entre mouiller les chaussures ou s'égratigner les jambes et le reste en faisant les sangliers. Chacun fait son choix et on se retrouve  sur une large piste facilitant les conversations et qui nous emmène à saint Crépin dont le site était déjà occupé 600 ans avant JC, au premier "âge de fer" et qui a vu dîner ou dormir les rois Charles VIII,  Louis XII et Louis XIII entre autres...
Belle occasion pour la plupart d'entre nous qui, tout en étant embrunais depuis un moment, n’avaient jamais visité ce très magnifique village !
La rando se termine aux voitures, sans troisième mi-temps, car nous avons beaucoup à faire à la maison...
La rando qui était annoncée pour 7 km n'en fait que 10 de plus et pour le dénivelé il n'y a qu'une centaine de mètres supplémentaires. Personne ne se plaint évidemment : nous sommes tous ravis de cette belle et sympathique journée...sans pluie.

dimanche 13 mai 2018

Samedi 05 avril 2018: Le CHABERTON. (3131m) 1280 m de dénivelée

 Participants: Dieter, Hélène, Ange, Michel, Emi.

BRA et météo favorable annoncés
Journée ensoleillée du côté Français.
Arrivée sur Montgenèvre les Italiens préparent La PASTA pour ce samedi midi et la cuisine "fume"!!!
En Fait, la Frontière montagnarde est ennuagée.
Nous chaussons les skis à la voiture et montons tranquillement vers le col du CHABERTON (2690 m).
Tout le monde suit et l'esprit de solidarité est là !
Emi, jeune recrue et pleine d'énergie et de sourire nous suit au rythme allégé !
Elle est en récup pour sa course future de VTT dans le Mercantour "entre Filles"


La Pasta "Fume" de plus en plus mais nous arrivons  au sommet et au fort vers midi.
Dieter parti en reconnaissance pour prendre le repas frugal sur ce lieu historique trouve porte "close".
L'auberge est fermée car le cumul de neige a obstrué les entrées !!!
D'un même sens nous décidons de redescendre vers une ALBERGO plus hospitalière.
La Nebbia est là !


Dieter met les antibrouillards pour la descente.
Tout le groupe suit "Le Chef" sans demander le reste.
Eh Oui les "Rapportés" mais fidèles randonneurs ne connaissent pas encore ce lieu magique et instructif.
Le petit train descend tranquillement derrière la locomotive.
La TRENITALIA ne fait pas grêve mais les Français ont bougé l'aiguillage côté Français.
OUPS ! Nous nous retrouvons sur une voie bis mais pas trop accueillante.
Emi, vu son niveau serait descendue dans cette face mais nos chers amis du grand est ne se sentent pas.
Le chef décide donc de remonter sur la Ligne TGV initiale.
Les passagers ayant fait le point géo-statique des voies libres et plus sûres,
nous remontons donc vers un itinéraire plus sûr.
Les uns dans la trace, les autres en crampons ou à pied pour défaut de fabrication GECKO qui ne tiennent plus l'hydrophobie (Lapsus révélateur pour le propriétaire (Hydro)
Après avoir eu des instants de frayeur intérieure le petit train arrive à la Gare de triage et retrouve sa route.

D'un même ton, chacun prend l'itinéraire TGV malgré une neige un peu humide.
L'arrêt se fait en gare à la côte 2050 sur le GR 5.
Les uns sur la terrasse herbeuse sous une pluie fine. Le chef et son binôme préfèrent plutôt aller à l'abri, sans abri, boire le pastaga local.
Tout le monde finalement redescend de cette randonnée instructive :
Peaux, GPS, Couteaux à neige, Masque, sens de l'orientation, Changement d'itinéraire, Ski en condition "Black Out"....
Finalement tout le monde arrive à destination.
Nous rentrons un peu pressés pour le RDV d'Invitation chez nos Amis du Territoire de Belfort.
En cours de route, en attente des "Migrants", des Gendarmes s'exercent au Contrôle des Autochtones sur la réglementation routière en agglomération.
 - 95 € et moins 1 point sur une route sans danger et sans aucune circulation hors saison.
Cela fait CHER le train ...
De retour dans notre fief, nous nous requinquons de toutes ces émotions et de cette journée hors des Sentiers battus.

mardi 8 mai 2018

Dimanche 6 mai 2018 : Rando pédestre autour de la Viste. 960m de dénivelé et 21,25km



15 participants : Dieter, Guillaume, Michèle, Hélène, Ange, Lyne, Claire, Daniel, Dominique, Anita, Alain2, Jeff, Martine, Alain1, Patricia.

Départ à 8h30 pour notre 2ème rando pédestre de l'année. Il ne fait pas beau à Embrun mais le ciel est de plus en plus dégagé au fur et à mesure que nous descendons vers le Sud.
Nous garons les voitures au niveau de la baie des Lionnets sur la D3 qui relie Chorges à Espinasse.
La balade commence sur un joli sentier qui s'enfonce dans la forêt et monte rapidement avant d'atteindre une route jusqu'au joli village de Rousset.
Puis c'est sur une piste que nous continuons nos conversations jusqu’au col de pré du Laus.
Il faut alors choisir la bonne piste parmi les trois possibles puis nous  traversons le torrent de Trente pas.
Un groupe de "demoiselles coiffées" nous attend au bord du chemin.

Vendredi 4 mai : Col de l'Ane (2647m) 900m ou 1020m de dénivelé


9 participants : Philippe et Florence, Ange et Hélène, Daniel, Michel, Karyne, Alain et Patricia.

Malgré les nuages matinaux, nous y croyions en partant à 7h ce matin : toutes les météos consultées annonçaient du soleil après quelques rares averses...
Demi-tour assez rapidement, alors que nous montons aux Orres, pour aller chercher les chaussures que Daniel a oubliées dans sa voiture.
Nous ne sommes pas pressés avec la petite pluie fine qui tombe...
Malgré les gouttes, nous démarrons de bois Méan sur la piste  qui passe devant la bergerie Gautier, avec l'intention d'aller faire Costa Rouenda, les conditions de neige étant bonnes.
Les skis sont sur les sacs jusqu'à l'énorme et très impressionnante avalanche descendue le 14 mars de la Mazelière. Nous devons grimper sur un gros tas de neige tassée où s'entremêlent arbres et végétaux brisés.

Mercredi 2 mai 2018 : Table d'orientation aux Orres (2769m ) - 1100m de dénivelé


8 participants: Dieter, Philippe et Florence, Ange et Hélène, Michel, Alain et Patricia.

Une sortie au Chaberton était prévue hier mardi 1er, mai mais l'annonce brutale et tragique lundi soir de la perte de notre ami Rémi Ménager tué dans une avalanche en Suisse nous a fait annuler la rando.

Météo moche dissuadant de faire des km pour randonner : c'est donc au sommet des Orres que nous décidons d'aller.
Départ à 7h30 pour la station où nous pouvons nous garer juste devant le premier champ de neige. Pas de portage ...

mardi 1 mai 2018

Dimanche 29 avril 2018 : pic de Crigne. (1263m) 750m de dénivelé


18 participants: Dieter, Guillaume et Michèle,  Patrick et Janine, Daniel et Rosine, Bernard, Pauline, Jeff, Nathalie,  Martine,  Catherine,  Hélène et Ange, Yann,  Alain et Patricia.

Première randonnée pédestre de l'année très attendue par les non-skieurs et bienvenue pour les autres, ravis de retrouver la belle et sympathique ambiance très conviviale du groupe.
De plus un peu de vert ne fait pas de mal entre les éblouissantes randos dans le blanc...
Bref, dès le départ à 8h30 les échanges vont bon train, déjà dans les voitures, puis sur le sentier qui débute au-dessus de la petite Queylane après plan de Vitrolles.