vendredi 5 janvier 2018

Jeudi 28 décembre 2017 : la Platte de Moussière
Participants :
Skieurs : Guillaume, Bruno, Benoît, Alain et Patricia
Raquettistes : Claude, Denis, Laura et Alice

Eh oui, il nous arrive parfois de refaire la même rando quand la recherche d'un objectif approprié aux conditions (encore de la neige fraîchement tombée) et aux contraintes de temps nous y oblige!... D'autre part, notre président ayant raté la fameuse rando gourmande, cela justifiait un "remake"
Mais les conditions étaient bien différentes : un vent décoiffant attendait ceux qui ont eu le courage de l'affronter jusqu'au sommet, et la neige avait perdu sa belle douceur qui en avait fait une poudreuse de rêve. Ce n'était plus du tout le même ski facile !

Mais la beauté des paysages et du ciel bleu nous a quand même permis de faire une appréciable rando.
Nous n'avons pas trop de mal à monter jusqu'au hameau du Villard où nous nous garons.
Le vent est déjà là, nous nous en abritons en passant dans les petits vallons et dans la forêt.
A Moussière le vent et la chaleur avaient fait tomber l'épaisse couche de neige qui recouvrait les toits.

Nous montons agréablement jusqu'à la Platte où la vue des nuages de neige soulevée par le vent sur la Bosse de Moussière nous décourage totalement d'y aller. Bruno et nos amis raquettistes n'en ont que faire : l'objectif, c’est l'objectif. Ils continuent courageusement jusqu’au sommet alors que nous dépeautons juste sous la crête.
Il faut pousser sur les bâtons au début de la descente : la neige se laisse difficilement skier tant le vent l'a tassée et transformée.

Puis la pente s'accentuant et l'exposition au vent ayant changé, nous pouvons faire de beaux virages. On se fait plaisir.
Il faut trouver un coin à l'abri pour le pique-nique : ce sera la bergerie juste au-dessus de Moussière. Difficile de s'installer dans l'épaisse couche de neige.
Les raquettistes ne nous rejoignent que lorsque nous avons fini notre repas. Il fait froid en attendant. 
Nous reprenons donc la descente qui nous emmène rapidement au Villard.

Aucun commentaire: