dimanche 27 mai 2018

Jeudi 10 mai 2018 : Boucle de Saint Crépin-Champoussel. 860m de dénivelé et 17,3km



12 participants : Dieter, Guillaume, Michèle, Martine, Catherine, Alain1, Anita, Jeff, Daniel, Dominique, Alain2, Patricia.

Les durables mauvaises conditions météo de ces derniers jours nous ayant empêchés de profiter -à ski ou à pied- des ponts "aqueduciens" du 8 mai et de l'Ascension, nous avons tenté une sortie ce jeudi malgré le ciel maussade.

Départ 8h30 pour saint Crépin. 
La rando commence par la montée sur le célèbre sentier des genévriers thuréfaires.
La « thuriféraie » de Saint-Crépin est la plus prestigieuse des Alpes. Cette forêt abrite des arbres pluri-centenaires aux troncs tortueux, dont la fameuse « Éléphante », la mère de toute la forêt, qui aurait plus mille ans !
La pauvre Eléphante a malheureusement "du plomb dans l'aile" car hélas, une de ses branches est à présent cassée...
Nous arrivons au très beau hameau des Guions composé de maisons en pierres magnifiquement restaurées.
Après une halte photo, nous continuons vers Champoussel sur un sentier bien agréable que fleurissent de jolies hépatiques, entre autres...  La traversée du torrent que nous n'avons jamais vu aussi fougueux, se fait sur un joli petit pont.
De Champoussel, nous montons, en découvrant des coins magnifiques, vers le Clot du Villaron et trouvons un coin agréable où nous nous installons  pour le pique-nique.

Les bouteilles sortent du sac, pastis, vin rouge et rosé et sont accompagnées de cacahuètes et autres graines. Tout ce qu'il pour réchauffer encore un peu plus l'ambiance.
Après chocolats, biscuits et génépi, nous redescendons -malgré le souhait de quelques uns de continuer- car il nous reste du chemin à parcourir...
Passage par la Combe Mounière avant d'arriver à Pra Reboul.
L’herbe est parsemée de jolies "dames de onze heures" ou "ornithongales à ombelles"...
Il faut maintenant passer par le lit de la Durance et ce n'est pas une mince affaire : l'eau est partout ou presque. Impossible de passer sans mettre les pieds dans l'eau. Après essais de contournements, nous avons le choix entre mouiller les chaussures ou s'égratigner les jambes et le reste en faisant les sangliers. Chacun fait son choix et on se retrouve  sur une large piste facilitant les conversations et qui nous emmène à saint Crépin dont le site était déjà occupé 600 ans avant JC, au premier "âge de fer" et qui a vu dîner ou dormir les rois Charles VIII,  Louis XII et Louis XIII entre autres...
Belle occasion pour la plupart d'entre nous qui, tout en étant embrunais depuis un moment, n’avaient jamais visité ce très magnifique village !
La rando se termine aux voitures, sans troisième mi-temps, car nous avons beaucoup à faire à la maison...
La rando qui était annoncée pour 7 km n'en fait que 10 de plus et pour le dénivelé il n'y a qu'une centaine de mètres supplémentaires. Personne ne se plaint évidemment : nous sommes tous ravis de cette belle et sympathique journée...sans pluie.

Aucun commentaire: